Orkode

La "méthode" pour vivre jusqu'à 100 ans

by Amélie Faligot

Photo by Annie Spratt on Unsplash

"How to age gracefully"Nous devons trouver le moyen de vieillir gracieusement et écrire un guide sur le sujet !
C'est ce que m'a annoncé une collègue anglophone un soir d'after work un peu arrosé...

Il va sans dire que je n'avais pas la moindre idée de ce qu'elle voulait dire mais elle avait l'air d'être persuadée de tenir un sujet. Pour moi c'était une idée fun mais aussi obscure et lointaine. Je ne voyais vraiment pas où elle voulait en venir...

Mais cette semaine, j'ai découvert les recherches de Dan Buettner qui a étudié avec une équipe de chercheurs les "Zones Bleues". Si vous êtes comme moi et que vous ne connaissiez pas ce terme, ce sont des communautés dont les plus âgés atteignent avec entrain et vigueur des records de longévité, voire, restent vifs après 100 ans.

J'ai reconnu dans ces concepts des habitudes qu'avaient mes grands-parents qui ont vécus très âgés mais surtout une bonne dose de bon sens! 

Si vous êtes pressés, lisez les gros titres mais si voulez des détails, n'hésitez pas à lire les petites lignes 😅 !

Avoir un objectif de vieOu plutôt avoir une bonne raison de se lever le matin. Plus facile à dire qu'à faire me direz-vous! Oui, si l'on pense "grand projet de vie" mais possible en trouvant des petites (ou grandes si vous avez en stock) motivations jour après jour.
Et ça c'est facile à mettre en place, chaque soir avant de se coucher, il faut décider de son action la plus importante du lendemain. Et essayer de s'y tenir (bon, ça c'est plus compliqué 😅). Ma petite méthode personnelle est de coller un post-it sur l'écran de mon ordinateur ou de mon téléphone!

La famille d'abordUn des objectifs de vie majeur peut être de s'occuper de sa famille...
Vivre une vie harmonieuse avec sa famille proche serait une bonne manière de vivre longtemps et en bonne santé.
C'est vrai que quand ma fille passait du temps avec ma grand-mêre, les deux semblaient s'apporter mutuellement beaucoup de bonheur et de calme. Les expérimentations de crèches à côté de maisons de retraites semblent confirmer cette idée. Le bien-être s'améliore grâce à la relation inter- générationnelle. 

Les bonnes fréquentationsOn ne parle pas des fréquentations que nos parents estimaient "bonnes" pour nous à l'adolescence mais d'avoir un groupe de gens autour de soi qui partage les mêmes objectifs de vie. 
Un groupe d'amis avec lesquels on peut se soutenir en cas de besoin. Des gens avec lesquels échanger régulièrement et qui seront capables de nous soutenir inconditionnellement mais aussi de nous dire quand nous allons dans le mur. En bref, des gens en qui nous avons confiance et qui nous font confiance... 

Un sentiment d'appartenancePour finir sur cette thématique du lien, il serait bien d'appartenir à une communauté, notamment liée par une religion ou une croyance.
L'idée sous-jacente est que se réunir plusieurs fois par mois avec un objectif commun serait bon pour la santé. Je suppose que l'on peut rapprocher cette idée de celle de l'objectif de vie...

RalentirTout est dit... Il faut prendre le temps au moins une fois par jour...
Pour éviter trop de stress, il faudrait prendre un petit moment chaque jour hors de toutes obligation. Prendre un apéro, faire de la méditation (oui au même niveau😉), un peu de lecture... Bref, prendre un petit moment hors du temps et des sollicitations extérieures, juste pour soi (et sans écran). Je suppose que l'on peut le concilier avec un peu de marche à pied...

Bouger naturellementCe qui nous amène à l'activité physique... Les personnes de ces zones bleues font de l'exercice sans s'en donner la peine. Pas de cours de sport effrénés mais de la marche, du jardinage, danser de temps en temps... Attention, j'adore les cours de sport effrénés qui vous laissent complètement en eau mais ce n'est pas de cela dont il est question... 
C'est plus entretenir son jardin, du jardinage, et pour les plus citadins (qui n'ont pas la chance d'avoir un jardin), descendre un arrêt plus tôt pour rentrer à la maison, aller chercher le pain ou des petites courses à pied. Ou encore, faire ces ballades digestives du dimanche après déjeuner que l'on nous obligeait à faire quand nous étions enfants...

Ne pas manger à satiétéLà, j'avoue que j'ai plus de mal avec ce concept. Comment définir si l'on a remplit son estomac à 80%? 
Par contre, manger de moins en moins en quantité entre le matin et le soir rejoint l'adage : "Le matin il faut manger comme un roi, le midi comme un prince et le soir comme un pauvre". Ça c'est plus facile à visualiser et à appliquer je trouve. 

Le parti pris des plantesCa y est, le grand sujet qui fâche... Tous végétariens ou pas?? Pour ou contre la viande??
En fait, il faut surtout veiller à mettre des légumes dans toute notre alimentation et surtout y  intégrer des légumineuses que nous avons souvent oubliés au profit de la viande.
Ajouter dans notre alimentation des fèves, haricots secs, lentilles, soja... serait une des clés de la longévité... Il y a juste un petit bémol c'est que comme nous ne sommes pas habitués à la cuisiner, nous manquons un peu de recettes savoureuses (je suis preneuse si vous avez des pistes 😉) 

Un petit verreMes amis vignerons seront contents, oui, un verre ou deux par jour sont complètements conseillés😇. De préférence, partagés à un repas... Revenir à la communauté, toujours... 
Par contre, ingurgiter l'équivalent en une soirée le week-end est complètement contre-productif. Donc un peu d'alcool régulierèrement conserve mais boire au-delà de toute raison le week-end ne présente aucun intérêt...

Pour se résumer...Avoir un objectif de vie et le partager avec sa famille, ses amis et sa communauté dans un sens plus général. Partager des moments de vie ensemble, aller se balader, découvrir de nouveaux espaces ensemble... En fait, j'ai l'impression que l'on parle de communautés de vie, comme retrouver une vie de village, celui de nos ainés que nous avons laissé au profit de nos vies trépidantes... Je dois avouer que cette idée me plait beaucoup...
D'aucuns dirons que c'est utopiste mais ce temps de confinement nous oblige à repenser nos habitudes de vie. Ne pourrions-nous pas essayer de changer quelques petites choses quand nous retrouverons notre liberté de mouvement? 

Et vous? Qu'en pensez-vous? Avez-vous envie de vivre longtemps et bien, en harmonie ? 
Dites-moi si cet article vous a plu, interpelé, amusé, étonné... et n'hésitez pas à en parler autour de vous !

Très belle semaine !

Amélie

Photo by Amélie Faligot

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur.

Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published