Orkode

orkode logo

📸 Galeries Lafayettes

Pourquoi tu ne portes pas la bonne taille de soutien-gorge?


Faisant suite à mon précédent article, j’ai voulu tester les différentes théories pour trouver ma taille (et j’ai embarqué une amie pour pouvoir faire 2 tests 😉…)

A vrai dire, je n’ai jamais autant essayé de soutiens-gorge de toute ma vie en me disant que,  

décidément, non, ça n’allait pas…

Je suis donc rentrée chez moi, j’ai de nouveau regardé les informations que j’avais et je suis allée dans un magasin avec BEAUCOUP plus de tailles…

Mais avant de t'expliquer comment j’ai trouvé ma taille, parlons de l’origine des soutiens-gorge. En fait, le problème vient probablement d’une confusion dans les transcriptions de tailles “inches vs cm” et d’une méconnaissance générale du fonctionnement du soutien du soutien-gorge.

Alors voilà pourquoi tu portes peut-être la mauvaise taille de soutien-gorge et comment y remédier...

Même si un premier prototype de soutien-gorge a vu le jour en 1859, c’est en 1889 qu’Herminie Cadolle a présenté le brevet du "bien-être". C’est un corset en 2 parties dont l’une se termine sous la poitrine.

Puis on voit apparaître les mots “gorgerette”, “maintien-gorge” mais aussi “brassière” qui a donné “bra”, le soutien-gorge en anglais.

Carottes royales

📸 Quino Al

Tout ça pour arriver au premier vrai soutien-gorge avec la forme que nous connaissons maintenant et qui a été breveté en 1914 par Mary Phelps Jacob.

Une jeune femme qui, pour son bal de débutante, ne pouvait pas mettre de corset sous sa robe…

Elle aurait alors assemblé deux mouchoirs en tissus repliés et liés par un système de rubans! 

Astucieux, non?

Et là, tu te dis que je vais faire un long article chiant sur l'histoire du soutien-gorge, et bien pas du tout, je vais (presque) m’arrêter là… ☺️

Mary vend son brevet à la société Warner Brothers Corset dans le Connecticut soit aux USA ! Et c’est là que je voulais en venir… Ils vont améliorer le concept en y ajoutant des bretelles élastiques et, surtout, développer un système de tailles, en particulier de bonnets.

Carottes royales


Les tailles américaines sont donc corrélées à des tailles de chemises victoriennes. L'idée étant que les tailles des sous-vêtements correspondraient aux tailles de vêtements. Donc une petite taille de vêtement donnerait une petite taille de sous-vêtements. C'était une fausse bonne idée...

Le système sera affiné par William et Ida Rosenthal qui mettent au point, en 1928 un système de tailles alliant un nombre (32, 34, 36 pouces/inches) et une lettre (A, B, C…) La taille dépend donc du tour de poitrine (le bonnet) mais surtout du tour de dos (mesure SOUS les seins).

Donc, toutes les mesures de bases sont en pouces et pas en cm, et c’est sans doute de là que vient la plus grande erreur…

En effet, en confection, on ajoute de 2 à 5 cm entre la mesure de la personne et la mesure du vêtement pour pouvoir bouger, pas 2 à 5 pouces (ce qui ferait 5 à 12,5 cm). Ça n'a l’air de rien mais cela fait une grande différence !

Joy Slusarek, une spécialiste des soutien-gorges, conseille effectivement 2 pouces. Elle déplore, d’ailleurs, que l’expérience d'achat des soutien-gorges soit la plupart du temps insupportable..

Si, pour acheter des chaussures, par exemple, nous nous laissons assez facilement conseiller, pour les soutien-gorges, il en va autrement... Là où tu laisserais le vendeur te donner une paire d'une autre taille et/ou d’une autre forme parce qu'il sait que celle-là taille différemment, l'accepterais-tu pour tes sous-vêtements?

La réponse est non pour la plupart d’entre nous… parce qu’aller dans une boutique de lingerie est souvent une corvée et que se montrer à moitié nue à une parfaite inconnue est clairement le truc le moins agréable du monde…

Alors, nous partons avec une taille qui nous semble la bonne, et ce, depuis… toujours,non??!! 

C’est à dire que tu considères que ta taille n’a jamais changé!

Tu te doutes bien que si j’en parle c’est pour une bonne raison. Oui, notre taille change… et en plus, selon les marques ou les formes que nous prenons, cela peut varier jusqu'à 3-4 tailles 😲.

Il faut donc se détendre sur les numéros… comme en confection, exactement! (dis la fille qui fait de la résistance…)

Pour se mesurer, il faut prendre un mètre souple, de couturière (sinon une bande non élastique type ruban ou une ceinture et reporter sur un mètre rigide) ces 2 mesures :

Carottes royales


La première mesure (et la plus importante) est celle sous les seins puisque 90% du maintien vient de la bande. Ce sera la taille de départ à affiner par un essayage évidemment.

Si cette mesure est de, par exemple, 86cm donc on peut prendre une taille 90. Attention, il faut accrocher au crochet le plus extérieur (au bout de la bande) pour pouvoir le raccourcir comme la bande du soutien-gorge va se détendre au fur et à mesure de l’utilisation.

Carottes royales


Puis il faut mesurer la partie la plus bombée du la poitrine, là où c'est le plus volumineux.

Et c'est là que cela se corse…

Tour de poitrine (98) - tour de dos (86) = 12 par exemple que je divise par 2,5 (pour ramener en inches) ce qui me donne 4,8 donc presque 5 et m'amène à la 5ème profondeur de bonnet soit A, B, C, D, E cela donnerait un 90E.

Bon, je vous épargne les calculs 😅: 
  

Carottes royales


Comme tu as pu l’imaginer, ce sont bien mes mesures et autant dire, que JAMAIS, je n'aurais essayé un 90E!!

En plus, le site de la marque où j’ai fait mes essayages m'annonçait du 100A avec ces mesures...

J'ai fait de la résistance mais le hasard faisant bien les choses (et quand rien ne m'allait) j’ai réalisé que je m'étais trompée et que j'avais pris un 90E alors, dans le doute... j'ai essayé... et... c'est bien ma taille!!! Impeccable… Le bourrelet sur le côté qui m’agaçait a disparu… comme absorbé dans le bonnet...

Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que le bonnet est la différence entre le tour de dos et le tour de poitrine…  

Après les mesures, il faut trouver la bonne forme... c'est-à-dire la forme la plus adaptée à notre morphologie. La partie arrondie sous le sein et sur le côté doit bien tout englober...

Encore une fois, il ne faut pas rester bloquée sur une taille en particulier selon les formes, le tissu et les marques cela peut varier.... pour une même profondeur, on peut avoir différentes tailles de bonnet…

Carottes royales


La plupart des femmes se trompent en pensant avoir un bonnet inférieur à leur bonnet réel et un tour de dos plus grand que leur tour de dos réel. L’erreur de taille est parfois impressionnante.

Il y a l’idée répandue que le bonnet indique la grosseur du sein, que quelqu’un qui fait du C a forcément une poitrine généreuse et que quelqu’un au-delà du D a une poitrine gigantesque.

En réalité, cette lettre ne veut rien dire sans le chiffre qui l’accompagne. Faire du E n’est pas si grand, des filles petites arrivent à cette taille sans que cela choque.

Donc si tu as l’impression d’avoir des seins plutôt petits et que c’est pour cela que tu es persuadée de faire du A ou du B, n’hésite quand même pas à tenter d’autres tailles si tu n'es pas à l’aise dans ton soutien-gorge, tu pourrais avoir des surprises.

Il ne faut pas hésiter à essayer les "tailles jumelles" et voir quelle largeur d'élastique est la plus appropriée  

Pour finir, 3 trucs pour savoir si c'est la bonne taille : 

          - La poitrine bouge peu même sans les bretelles;
          - La bande est bien parallèle au sol, elle ne remonte pas dans le dos. Si c'est le cas, il faut peut-être essayer un dos plus petit. Je sais, c'est contre-intuitif...
          - Il en doit pas y avoir de partie du sein qui ressort (même sur le côté! Dans ce cas, il faut tenter le bonnet au-dessus.

Malheureusement, dans beaucoup de magasins le choix de taille n’est pas suffisant pour faire des tests concluants. c’est pour cela qu’il faut regarder avant de partir à l’aventure des essayages si la boutique où tu vas faire tes essayages proposera ta taille théorique ou ses jumelles..

Qu’en penses-tu?? N’hésites pas à me dire ce que ça donne !

Amélie

Amélie - 29 janvier 2021

Pour aller plus loin

Nous suivre sur Instagram
La communauté sur Facebook
L'actu sur Twitter
Et la Newsletter pour garder le contact !