Orkode

orkode logo

📸 Pablo  Heimplatz

Les soutiens-gorges, nos meilleurs ennemis...


Soit joli et avec un bon maintien… Non, je ne parle pas des femmes mais bien de nos bien-aimés (ou pas) soutiens-gorges. En réalité, et en étant un peu mauvaise langue, on peut quand même y voir une forme de métaphore…

Nous utilisons ces accessoires de “beauté” depuis environ 100 ans dans cette forme. C’était une amélioration notable en comparaison avec les corsets de nos aïeules… Mais à vrai dire, depuis les années 1930, les soutien-gorges n’ont pas vraiment changé… c’est assez incroyable, non?

Et en fait, pourquoi en porter?

Quelles sont les “bonnes” raisons qui nous y poussent alors que pour la plupart d’entre nous il est source d’inconfort?

Qu'en est-il du produit en lui-même? Pourquoi n’y a t’il eu aucune innovation sur le sujet? N’en déplaise aux messieurs, le push up n’est pas une innovation pour le bien-être de nos poitrines...😂

Au sujet de la taille, et en creusant un peu, j’ai trouvé des informations que dois absolument vérifier sur le terrain (oui, bon, je vais aller au Bon Marché, quoi 😁) et je t’en parlerai la semaine prochaine!

80% des femmes portent une mauvaise taille de soutien-gorge selon une étude réalisée par Mark&Spencer et 59% des femmes trouvent qu’ils provoquent des douleurs dans le dos, aux épaules et à la nuque (Harris interactive 2006).

Même constat pour 75% des marathoniennes qui portent des brassières de sport.

Carottes royales

📸 Quino Al

Si c’est inconfortable et source de douleurs pourquoi en porter?

Est-ce que comme pour les chaussures à talons très hauts c’est pour contraindre les femmes? Il y a un peu de ça, des messages très forts sont derrière le port du soutien-gorge…

La première est de l’ordre des normes sociales et culturelles. On nous a inculqué que c’est honteux et laid de ne pas couvrir nos seins. J’ai le souvenir d’une camarade au lycée qui avait traîné une réputation de “fille facile” toute notre année de terminale parce qu’elle venait parfois en cours sans soutien-gorge…

Un des arguments les plus connus est que le soutien-gorge empêche les seins de céder à la gravité et de tomber… Et là… en fait.. il semble que ce soit presque le contraire… 😭

Il faut se le dire, les soutiens-gorges n'empêcheront jamais les seins de tomber!

Il y a un grand nombre de facteurs à prendre en compte : la taille des seins, la grossesse (et l'allaitement, ce fléau 😅), le tabagisme, le vieillissement... tout ça en plus de la gravité!!

Il y existe même 2 études (1999 et 2003) qui indiquent que porter un soutien-gorge accélérerait la ptôse mammaire (c’est chic comme mot, non?) en fragilisant les tissus 😲.

Prévenir la chute des seins serait presque impossible parce que ce n'est pas un muscle…

Et comme pour beaucoup de choses, l’hérédité qui va jouer. On le voit dans les cultures où les femmes vivent seins nus. Certaines ont des poitrines fermes, bien hautes et d'autres non…

Par contre, en terme d’effet visuel c’est efficace… Mais penser que les soutiens-gorges empêchent les siens de tomber c'est comme de penser que l'effet d'un collant gainant va continuer après l'avoir enlevé...


Alors qu’il y a eu de nombreuses innovations technologiques ces 100 dernières années, on s’aperçoit que concernant nos sous-vêtements, une des choses les plus intimes et la première que l’on enfile le matin, rien n’a été fait !

Et plus encore, les industriels veulent nous faire croire que c’est impossible d’y changer quoique ce soit… ..

Carottes royales


Comme souvent dans le textile, c’est plus simple et surtout beaucoup moins cher de nous dire que c’est impossible de faire des modifications.

Garder les mêmes formes et faire varier uniquement les couleurs et les imprimés est bien plus simple… Et nous sommes suffisamment bonnes poires pour y croire…   

Des hommes ont été sur la Lune dans les années 60,

nos téléphones sont des mini-ordinateurs dans nos poches, il existe des tissus techniques pour les sports extrêmes MAIS c’est impossible d’améliorer un pauvre soutien-gorge, c’est une blague??!!
  

Et cerise sur le gâteau, le peu de changements qui ont été faits le sont… juste pour des raisons esthétiques comme les armatures… que celles qui trouvent les soutien-gorges à armatures plus confortables lèvent la main!!

D’autant plus que contrairement à ce que je pensais bêtement, ce n’est vraiment pas bon pour nos poitrines… L’armature en métal donne une forme et contraint le sein mais ne le soutient pas.

En fait, c’est la bande élastique sous les seins qui fait 90% du travail. C’est complètement contre-intuitif… Un soutien gorge aura plus de maintien s'il est fait dans un tissu non-élastique pour le bonnet et les bretelles.

C’est le principe de la chaise en bois et du fauteuil poire. Au départ, c’est le fauteuil poire le plus confortable (pour celles qui peuvent s’en relever 😉) mais au bout de quelques minutes on s’aperçoit que l’on serait mieux assise sur la chaise… Pareil avec le bonnet trop stretch… c’est agréable au début et on finit par avoir mal...

Quant aux tailles… je reviendrai dessus la semaine prochaine parce qu’il y a beaucoup à dire et que je dois vérifier certaines informations 🧐

Tout cela laisse place à une réflexion plus générale sur nos pensées limitantes et bloquantes.
 

On nous inculque depuis le plus jeune âge qu’il faut souffrir pour être belle,  

que le sentiment d'inconfort est normal, que même nos échecs sont logiques et que l'on ne peut rien y faire...

Si nous sommes incapables de remettre en cause une chose aussi intime que la première chose que nous enfilons le matin, que nous utilisons tout au long de notre vie, comment pouvons-nous remettre en question de plus grandes choses?

Comment avancer dans la journée sur des projets importants avec une seule idée en tête: vivement ce soir que j’enlève mon soutien-gorge?? C’est un peu bloquant, non?

Qu’en penses-tu?? N’hésites pas à me donner ton avis et ton ressenti !

Bonne semaine

Amélie

Amélie - 22 janvier 2021

Pour aller plus loin

Nous suivre sur Instagram
La communauté sur Facebook
L'actu sur Twitter
Et la Newsletter pour garder le contact !