Orkode

orkode logo

📸  Mike Petrucci

Je déteste faire du shopping, et toi?


Aujourd’hui, je vais te parler de moi ☺️… Pas ma vie, mes oeuvres (bon, un peu quand même) mais surtout de ma vision de la mode...

Comme tu le sais peut-être, styliste est mon deuxième métier.

Quand j'ai repris mes études à ESMOD, je n'ai pas pu faire le défilé de fin de première année. J'ai donc décidé de perdre du poids pour le faire en deuxième année, en taille 38...

Mais même en faisant la "bonne taille" pour 1m70, 

 je ne me sentais pas du tout à l'aise, ni mise en valeur par les vêtements pourtant très sympas sur cintres.

Et surtout je me suis aperçue, que les vêtements étaient en majorité créés pour des filles qui n'existent que sur les dessins des stylistes... pas dans la vraie vie!

La cerise sur le gâteau étant une créatrice qui m'a dit un jour que mes copines qui faisaient plus que du 44 n'avaient qu'à faire un régime au lieu de se plaindre… 

Je ne sais pas toi mais au-delà de la mode, j'aime les beaux vêtements.

J'aime surtout porter des pièces qui sont belles et dans lesquelles je me sens bien et jolie.

Une belle jupe à la bonne longueur, c'est-à-dire celle dans laquelle je peux
me pencher 😉... Une blouse dans laquelle je ne serai pas engoncée…
Un manteau qui n’aura pas un effet bibendum mais qui tiendra bien chaud...

Tu vois bien ce que je veux dire...

J'aime les vêtements mais je suis du genre à m'habiller tout le temps de la même manière.

J'aime les fringues mais je déteste faire les boutiques, en particulier parce que les vendeuses connaissent rarement les tailles de leurs collections et encore plus rarement la mienne...

Umberto Eco bibliothèque

📸  George Bakos

Bref, j'aime m'habiller et pas seulement pour des questions pratiques.

J'aime avoir de jolis vêtements mais je ne suis pas une modeuse.

Et pourtant j'ai choisi d'en faire mon métier.

Pourquoi me diras-tu? Parce que justement, je ne pense pas être la seule dans mon cas.

Quand j'ai commencé à travailler, j'étais la moitié du temps en blouse et chaussures de labo, dans un endroit où il faisait plutôt froid, et l'autre moitié du temps en tailleur.

Déjà à l'époque, je faisais assez peu les boutiques. 2-3 fois par an pour des tailleurs et quelques pantalons (vous vous rappelez les Cimarron en coton stretch? j’en avais de toutes les couleurs je pense😂)

Tout ça pour dire que quand j’ai fait ma formation de styliste, j’avais pour objectif de créer ma propre marque mais je n’avais pas réalisé qu’il me faudrait aussi développer ma propre manière de faire…

Rapidement, j’ai réalisé que cette industrie de la mode était complètement sclérosée et allait droit dans le mur…

Mais la difficulté c’est qu'entre le savoir et savoir quoi faire à la place, il y a un monde…🧐

Si je reprends le process d’une marque qui fait des vêtements, il existe deux points majeurs de friction:

          - A qui est destiné le vêtement? (la silhouette-type)
          - Où le trouver? (et l’acheter…)

Concernant la silhouette-type, je suis désolée de te le dire mais il est (presque) impossible qu’un vêtement tombe bien sur toutes les morphologies. Il est donc pour moi indispensable de faire des tailles différentes selon les mesures de chacune.

Je ne parle pas ici de sur-mesure mais plutôt de proposer des adaptations sur certaines zones-clés comme la longueur par exemple… que ce soit pour un pantalon ou une jupe, quand on fait 1m60 ou 1m80, ce n’est pas la même…

Le deuxième point est l’achat des ces vêtements parfaitement adaptés pour toi 😉. Actuellement, la seule possibilité pour moi est en ligne via un site internet et peut-être des boutiques éphémères.

Mais pour cela il faut de la confiance.

Et la confiance, ça s'acquiert et même si tu commences à me connaître un peu au travers de ces articles. Je veux te montrer ce que je peux proposer. Petites pièces avant les grandes, c’est l'idée…
 

Umberto Eco bibliothèque

📸  MA table de travail !!!

Donc je travaille sur des pièces spécialement conçues pour la période que nous vivons actuellement! Télétravail, apéros-zoom, travail ou loisirs en distanciel… Et réalisées à la pièce par mes blanches mains...

Des petites pièces comme des manchettes et des plastrons qui viendront remplacer les chemisiers qui serrent de partout et qui ne sont pas très adaptés à ce nouveau rythme…

En parallèle, je t’enverrai la semaine prochaine un petit questionnaire pour savoir ce que tu voudrais comme pièce… jupe, robe, pantalon ou blouse… qu’est-ce que tu as le plus de mal à trouver et qui te manque en priorité!!

Es-tu partante? N’hésites pas à me dire ce que tu en penses.

Amélie
 

Amélie - 19 février 2021

Pour aller plus loin

Nous suivre sur Instagram
La communauté sur Facebook
L'actu sur Twitter
Et la Newsletter pour garder le contact !